Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Petites nouvelles » La nouvelle région:« Occitanie »
 

La nouvelle région:« Occitanie »

The new region « Occitanie »

 

La nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées rebaptisée « Occitanie »

Les conseillers de la région issue de la fusion territoriale entre Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ont baptisé la nouvelle entité « Occitanie », un choix controversé effectué vendredi 24 juin en assemblée plénière à Montpellier. Ce choix doit ensuite être validé par le gouvernement.

Le nom « Occitanie », auquel est ajouté le sous-titre « Pyrénées-Méditerranée », a été adopté par 85 voix pour sur 158 conseillers à l’issue d’un vif débat. Huit membres de la majorité de la présidente socialiste du conseil régional, Carole Delga, n’ont pas validé ce choix. Les élus régionaux ont donc bien tenu compte des résultats de la consultation citoyenne menée récemment.

Carole Delga, le 4 janvier à Toulouse.

Le choix de la consultation citoyenne

Ce nom était arrivé largement en tête de la consultation menée du 9 mai au 10 juin auprès de 204 000 participants. Ils avaient dû choisir, en remplissant des formulaires Internet et papier, entre cinq noms proposés : Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie-Pays catalan et Pyrénées-Méditerranée. Placée en tête dans près de 45 % des cas, Occitanie était loin devant Languedoc-Pyrénées, placé en tête dans près de 18 % des cas, avait fait savoir Mme Delga lors d’une conférence de presse.

Cette consultation citoyenne était ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 15 ans, habitant les 13 départements de la région ou déclarant y avoir leurs attaches. Elle a coûté 500 000 euros.

« Certaines personnes peuvent se sentir exclues » par le terme « Occitanie », avait relevé Mme Delga faisant allusion à certains Catalans, lors de l’annonce des résultats la semaine dernière. Des acteurs économiques et touristiques avaient émis « des questions » sur la pertinence de ce nom, avait-elle alors rappelé.

www.lemonde.fr