Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Petites nouvelles » Kim Kardashian braquée à Paris
 

Kim Kardashian braquée à Paris

Kim K held up in Paris

 

Kim Kardashian braquée dans son hôtel à Paris par des hommes armés déguisés en policiers,10 millions d'euros de bijoux dérobés

PEOPLE – La star américaine de la téléréalité Kim Kardashian a été agressée à main armée dimanche dans un hôtel parisien par des assaillants déguisés en policiers, mais elle est indemne, a annoncé sa porte-parole. Au même moment, à New York, Kanye West chantait depuis une heure au festival The Meadows lorsqu'il a lancé au public"désolé, le concert est fini", avant de s'éclipser.

"Elle est vraiment très sonnée, mais, physiquement, elle est indemne", a déclaré la porte-parole de la star, avant d'en dire un peu plus sur les circonstances exactes de l'attaque: "Deux hommes armés et masqués" ont fait irruption dans sa chambre d'hôtel et l'ont tenue en joue".

Selon i-Télé, une bague de 4 millions d'euros et un coffret à bijoux de 6 millions d'euros ont été dérobés, ainsi qu'un portefeuille, deux téléphones et 1000 dollars en liquide.

La star a quitté la France lundi matin après avoir été entendue par la police selon les déclarations de proches dossier à l'AFP.

Selon RMC et LCI, les cinq hommes cagoulés, seraient apparus déguisés en policiers dans une résidence de luxe du 8e arrondissement de la capitale. Ils auraient menotté les gardes du corps, avant d'enfermer Kim Kardashian dans la salle de bain pour voler téléphones portables et bijoux. Les braqueurs ont réussi à prendre la fuite.

Une enquête a été ouverte sur cette agression qui s'est déroulée dans une discrète résidence de luxe près de la Madeleine et des grands magasins, dans un quartier cossu de la capitale.

La préfecture de police de Paris a assuré lundi matin "mettre tout en œuvre pour élucider l'affaire" et "interpeller les auteurs".

"La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne est saisie de cette enquête", a déclaré à l'AFP la préfecture de police.

Une habituée de la Fashion Week

Devant la lourde porte rouge de la résidence, théâtre de l'agression, qui restait close, un attroupement de journalistes et de quelques curieux s'est formé lundi matin. "Y a que des stars là-dedans. Kanye West, Jay Z., Kim Kardashian elle est là depuis une semaine, je la vois aller et venir", a dit un serveur de café voisin.

Dimanche, la vedette de téléréalité, 35 ans, habituée de la Fashion Week, était au premier rang pour le défilé Balenciaga. Elle a assisté également au show Givenchy qui se tenait en plein air, au Jardin des Plantes. Vêtue d'une nuisette blanche, elle faisait peu de cas de la fraîcheur de la soirée, tandis que les invités s'emmitouflaient dans les couvertures de survie mises à leur disposition.

Selon son compte Instagram, qui compte 84 millions d'abonnés, Kim Kardashian est arrivée à Paris il y a plusieurs jours. Elle a posté depuis plusieurs photos d'elle dans des tenues sexy et excentriques, "likées" par des centaines de milliers de fans.

La semaine dernière, elle avait été approchée dans la capitale parisienne par Vitalii Sediuk, un ancien journaliste ukrainien qui fait parler de lui depuis plusieurs années pour ses agressions de stars en public. Une vidéo le montre en train de tenter de lui embrasser le derrière.

Kim Kardashian et Kanye West, l'un des couples les plus médiatiques du moment, étaient déjà venus fêter leur mariage en région parisienne en mai 2014. Le rappeur et sa fiancée, pulpeuse beauté américaine qui a une émission de télé-réalité à son nom, "L'Incroyable Famille Kardashian", avaient notamment convié pour une soirée VIP sous les ors du château de Versailles plusieurs centaines d'invités.

Kim Kardashian et Kanye West avaient été cités en 2015 parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde par le magazine Time. Ils représentaient alors à eux deux une fortune proche des 60 millions de dollars.

Rédaction du HuffPost avec AFP http://www.huffingtonpost.fr/

Publication: 03/10/2016

PEOPLE – Elle a passé "le pire moment de [sa] vie". Kim Kardashian est de retour à New York et les langues se délient outre-Atlantique. Dans la journée de lundi, la presse people américaine a publié ses premiers articles sur l'agression armée dont la star a été victime la nuit précédente dans une résidence de luxe à Paris, s'appuyant sur des témoignages de son entourage.

Selon TMZ, cinq hommes déguisés en policiers, dont deux armés, ont neutralisé le gardien de l'hôtel de Pourtalès situé dans le cossu 8e arrondissement. Sous la contrainte, l'homme a dû leur indiquer où se trouvait l'appartement de "Kim K.", parmi la dizaine que compte cette discrète résidence prisée des plus grandes célébrités. Il est alors 2h30 dans la nuit de dimanche à lundi.

Une fois à l'intérieur de l'appartement, toujours selon des sources consultées par TMZ, les faux policiers lient les poings de leur victime après l'avoir menacé à bout portant avec une arme, puis "la bâillonnent et l'installent dans la baignoire" avant de l'enfermer dans la salle de bain.

Une fuite à vélo?

Kim Kardashian supplie alors ses agresseurs de "lui épargner la vie", ajoutant qu'"[elle a] des bébés qui l'attendent à la maison". La star devenue célèbre grâce à la télé-réalité est mère de deux enfants, North (3 ans) et Saint (10 mois). Après le départ des faux policiers, l'épouse de Kanye West peut "se libérer et appeler à l'aide". Elle a confié à des proches avoir passé "le pire moment de [sa] vie".

De son côté, les sources du site people E! News rapportent un déroulé des faits identique à l'intérieur de l'appartement, ajoutant que les agresseurs ont aussi scotché la bouche de Kim Kardashian pour ne pas qu'elle donne l'alerte. "Elle a vraiment pensé qu'ils allaient la tuer", a déclaré un proche à E! News, ajoutant que la star s'en est sortie indemne mais "très secouée".

Selon cette fois une source judiciaire à l'AFP, les cinq agresseurs portaient "des blousons de police" lors du braquage. Ils ont entravé le veilleur de nuit, et deux d'entre eux seulement sont entrés dans l'appartement de la star. Au moins un des assaillants était armé d'un fusil, toujours selon la même source, tandis que les agresseurs pourraient avoir pris la fuite à vélo.