Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Traveller Tips » Prendre du bon temps à Toulouse
 

Prendre du bon temps à Toulouse

Have a good time in Toulouse

 

M LE MAGAZINE DU MONDE | 

La capitale de l’Occitanie mérite qu’on s’y attarde. Flâner sur ses marchés, se promener au bord de la Garonne, se cultiver dans un musée… La ville rose a beaucoup à offrir, que le soleil brille ou non.

Sous le soleil

Tout près de canal du Midi, un endroit propice au repos.

Tout près de canal du Midi, un endroit propice au repos. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Recharger ses batteries à la Villa du canal. Chez les Filippi, il existe deux façons de se reposer. La première : bouquiner au coin de la cheminée ou, si le temps le permet, dans le jardin d’hiver, sur la terrasse fleurie, dans le parc… La seconde : emprunter des vélos aux propriétaires et quitter la maison XIXe pour se promener sous les platanes du canal du Midi, à cent mètres.

85 € la chambre. 7, rue Bertrand-Gril. www.villa-du-canal.fr

Le marché Saint-Aubin, le lieu de rendez-vous des gourmets, le dimanche matin.

Le marché Saint-Aubin, le lieu de rendez-vous des gourmets, le dimanche matin. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Faire son marché à Saint-Aubin. Tous les motifs sont bons pour arpenter les étals qui 
s’étirent chaque dimanche matin autour de l’immense église du XIXe siècle : s’approvisionner en fruits et légumes bio, prendre un café, chiner parmi les artisans, se régaler d’empanadas argentines (pour ce stand, préparez-vous à faire la queue).

Impasse Saint-Aubin.

La terrasse du Moaï, en pleine nature ou presque.
La terrasse du Moaï, en pleine nature ou presque. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Déjeuner au milieu des bambous du Moaï. Pour y accéder, il faut passer par la belle entrée du Muséum d’histoire naturelle. On y vient pour le goûter ou un déjeuner tout simple (tartare de saumon, carré de veau…). Ouverte été comme hiver, la terrasse est nichée entre le Jardin des plantes et les serres du musée. Les paons et les écureuils sont les premiers à s’y faufiler.

35, allées Jules-Guesde. www.lemoai.com

La place Saint-Etienne à Toulouse, d’où partent d’agréables ruelles.
La place Saint-Etienne à Toulouse, d’où partent d’agréables ruelles. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Se perdre dans le dédale du quartier Saint-Étienne. Partir de l’improbable cathédrale mi-romane, mi-gothique, fruit de projets avortés entre le XIe et le XVIe siècle. Emprunter les ruelles qui se faufilent vers le sud. Antiquaires, ateliers de restauration, galeries et épiceries fines s’y succèdent, disputant le pavé aux plus beaux hôtels particuliers de la ville.

Entre la rue Croix-Baragnon, la rue Ozenne, le Jardin royal et les allées François-Verdier.

Sous la pluie

Au sein de cette centrale électrique encore en activité, l'Espace Bazacle propose des expositions d’art.
Au sein de cette centrale électrique encore en activité, l'Espace Bazacle propose des expositions d’art. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Régénérer son inspiration à l’Espace EDF Bazacle. En bordure de Garonne, cette centrale hydroélectrique encore en activité abrite un musée consacré aux énergies renouvelables, mais aussi des expositions d’art temporaires. Après la plasticienne Claudia Comte et le photographe Jean-Marie Périer, elle met à l’honneur les clichés de plages abandonnées du Toulousain Gérard Vilminot.

Gratuit. 11, quai Saint-Pierre.

Les plats typiques du Sud-Ouest sont à la carte de La Binocle.
Les plats typiques du Sud-Ouest sont à la carte de La Binocle. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Dîner bistronomique à La Binocle. Dans ce petit restaurant ouvert l’an dernier à deux pas de la place Saint-Georges, deux anciens de La Cantine du Troquet (l’un des meilleurs bistrots de Paris) proposent une cuisine du Sud-Ouest de haute volée : côte de cochon Ibaïama, tripes à la basquaise, aiguillettes de canard, tarte d’automne à la châtaigne… Sans réservation.

10, rue Alexandre-Fourtanier.

Le plus vieux cinéma de la ville s’est offert un vrai coup de jeune.
Le plus vieux cinéma de la ville s’est offert un vrai coup de jeune. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Se faire une toile à l’American Cosmograph. Jusqu’à cette année, il s’appelait L’Utopia. 

24, rue Montardy. www.american-cosmograph.fr

Tous les styles musicaux sont proposés dans cette salle de concerts.
Tous les styles musicaux sont proposés dans cette salle de concerts. GUILLAUME RIVIÈRE POUR M LE MAGAZINE DU MONDE

Changer de rythme au Metronum. Salle de concerts et espace de création réservé aux artistes émergents, ce lieu ouvert il y a deux ans dans le quartier de Borderouge constitue un excellent complément à l’incontournable Bikini. Du rock énervé de Steve Harris (le bassiste d’Iron Maiden) au folk de Cocoon, tous les styles musicaux y sont représentés.

2, rond-point Madame-de-Mondonville. www.metronum.toulouse.fr

La place du Capitole, vers 1900.

La place du Capitole, vers 1900. NEURDEIN / ROGER-VIOLLET

Y aller

En train — aller-retour Paris-Toulouse à partir de 30 €.

En avion — aller-retour Paris-Orly - Toulouse à partir de 72 € avec Easyjet.

Par Léonore Mahieux  www.lemonde.fr