Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Word of the week » La Fête des Rois
 

La Fête des Rois

 

La Fête des Rois

Look around the patisseries and supermarkets in France at the beginning of January, and you can’t miss the special ’gateaux’ prepared for the Fête des Rois. The French tradition of serving a frangipane filled tart known as the ’la galette des rois’  on, or around the 6th January, (the first Sunday of each New Year) actually dates back to the 14th century. The festival takes place around Epiphany, the twelfth day of Christmas, when the wise men visited baby Jesus.

During the French Revolution, the name was replaced with "Gâteau de l’égalité" (equality cake), as the word ‘king’ was a little out of fashion!

In 2014, Epiphany falls on the 5th January. Although a normal school and working day, La Fête des Rois is still very much a family tradition. A ’fève’ (originally a bean but now tends to be a plastic trinket) is baked inside the cake and the cake is shared around the table. Whoever receives the fève is then crowned king or queen for the day and has the much coveted opportunity of bossing the rest of the family about! That same person can also choose someone to be their king or queen. According to tradition, the cake should be cut into as many slices as there are people present, plus 1 extra. This extra slice is called either, the ’part du Bon Dieu’ (God’s slice), the ’part de la Vierge’ (the Virgin Mary’s slice) or the ’part du pauvre’ (poor man’s slice) and should be offered to the first poor person who pops in!

Click here for a recipe in English for La Galette des Rois or ici La Galette des Rois for some recipes in French (with variations). 

Click here for more info on La Fête des rois

L'Epiphanie : des galettes à partager !

L'article Epiphanie sur www.lemagfemmes.com

L'Épiphanie, qui clôt les festivités de Noël, se fête normalement le 6 janvier. Cependant, cette date n'étant pas fériée, il est d'usage de fêter l'Épiphanie autour d'une galette des rois le dimanche précédent ou suivant le 6 janvier.

Traditions gourmandes

Lorsqu'on fête l'Epiphanie, la tradition veut que l'on "tire les Rois". Il s'agit de partager une pâtisserie dans laquelle est cachée une fève. C'est un enfant caché sous la table, le plus jeune et donc le plus innocent, qui doit procéder au partage, afin d'éliminer toute forme de tricherie. La personne qui tombe sur la fève est sacrée Roi ou Reine et doit porter la couronne. La pâtisserie que l'on déguste à cette occasion est généralement une galette de pâte feuilletée fourrée à la frangipane, à la confiture ou encore au chocolat. Cependant, si la galette est très répandue en France, c'est legâteau des rois qui est le plus ancien des gâteaux de l'Épiphanie. Cette superbebrioche en forme de couronne et garnie de fruits confits continue d'avoir ses adeptes dans le sud de la France.

Tout le mois de janvier !

D'après l'usage, celui ou celle qui trouve la fève a le choix entre offrir à boire à l'assemblée (du vin mousseux ou du champagne) ou être la personne suivante à offrir la galette ou le gâteau des Rois à son domicile ! Cela permet ainsi de multiplier ces moments conviviaux durant tout le mois de janvier !

Le voyage des Rois Mages…

Avant de déguster galette ou brioche, découvrons l’histoire qui est à l’origine de cette fête.

Tradition chrétienne

L'histoire des Rois Mages nous est connue par l'Évangile selon Saint Matthieu, mais aussi par des ajouts ultérieurs qui montrent bien le succès rencontré par ce récit. L'Évangile selon Saint Matthieu raconte qu'au moment de la naissance de Jésus, des Sages venus d'Orientarrivèrent à Jérusalem et demandèrent à voir le roi des Juifs dont la naissance leur avait été annoncée par un astre. Le roi Hérode apprit la nouvelle de leur venue et s'inquiéta de la prédiction révélée par ces Mages. En effet, Hérode redoutait la concurrence de ce roi des Juifs qu'on lui annonçait. Il s'enquit auprès des prêtres du lieu où devait arriver la naissance de cet enfant. Ceux-ci ayant déclaré que ce lieu devait être Bethléem, Hérode y envoya les mages en leur demandant de l'avertir dès qu'ils l'auraient trouvé. Les Sages se mirent donc en route vers Bethléem et virent à nouveau l'astre d'Orient qui les guida jusqu'à la crèche. Là, ils trouvèrent l'enfant Jésus, se prosternèrent devant lui et lui offrirent en cadeau de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Puis, ayant été avertis en songe des intentions criminelles du roi Hérode, ils repartirent sans l'avertir de leur découverte.

Melchior, Balthazar et Gaspard

Au fil du temps, des écrits et des traditions populaires donnèrent de l'épaisseur à ces personnages venus d'Orient. Ainsi, d'Hommes Sages, ils devinrent des rois, répondant aux noms de Melchior, Gaspard et Balthazar... On leur attribua même au XVIème siècle une couleur de peau différente pour chacun : blanche pour Melchior, noire pour Balthazar et jaune pour Gaspard.

D'après les scientifiques

L'histoire des mages exerce depuis longtemps une grande fascination sur les théologiens mais aussi les scientifiques qui ont tenté d'en savoir un peu plus sur cet épisode biblique mystérieux. Ainsi, l'astre qui guida les mages fait l'objet de nombreuses hypothèses : il pourrait s'agir de lacomète de Halley, ou encore d'une nova. Quant aux mages, ils pourraient être desastrologues qu'un phénomène céleste exceptionnel aurait attirés vers la Judée.

Les rois mages et la crèche

On commence généralement à installer la crèche de Noël au moment de l'Avent, c'est-à-dire le 4ème dimanche précédant Noël. Cependant les personnages des rois mages doivent être positionnés loin de l'étable, puis rapprochés de la crèche au fur et à mesure que l'Épiphanie approche. Enfin, le jour des rois est le moment de les placer devant l'enfant Jésus... avant d'attaquer la galette !