Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Lettres de mon cocotier
 

Lettres de mon cocotier

News from Monique in New Caledonia

 

Monique is going to be sending some news down from New Caledonia from time to time.

En mer, le 25 avril 2015

Mes très chers amis et amies, il y a bien longtemps que je n’ai pas donné de nouvelles de la croisière, pardonnez moi, tout va très bien, mais les journées sont trop courtes, ne rien faire ou faire seulement ce qui est agréable fait passer le temps encore plus vite...

Avant tout, je vous espère en forme et que tout va bien chez vous.  Pour nous cette croisière restera je crois gravée dans nos mémoires.  52 jours de plaisir, se laisser vivre, apprécier les repas, les occupations, les bains dans la piscine ou le spa, écouter de la musique, aller au spectacle presque chaque soir, et marcher souvent sur le pont au 11eme étage, cela fait du bien surtout avant d aller dormir....  

Et puis nous avons des escales qui sont toujours très intéressantes.  Après l’ Australie et l’Asie que nous connaissions déjà, la Birmanie et ses temples d’or, Colombo et l’Inde où l’on a retrouvé les odeurs d’épices les couleurs et des gens chaleureux.  

Puis Dubaï, là c’est presque incroyable, sur un désert ce que l’on arrive à faire avec beaucoup  d’argent et de pétrole.  Nous sommes montés sur la plus haute tour du monde.  Elle mesure 640m environ mais nous nous sommes arrêtés avant.. la vue est surprenante…  les magasins regorgent d’or et de produits de luxe, mais ce que j ai adoré plus que tout ce fut le tour dans le désert avec une petite promenade à dos de chameau... là j ai réalisé un vieux rêve...  et je vous jure que j’étais heureuse.  

Hier nous étions aux Seychelles, une île magnifique, verdoyante, fleurie, avec des plages de toute beauté et des gens qui parlent l’anglais le français et le créole. Nous avons beaucoup aimé cette escale qui nous a rappelé un peu la Calédonie.  

A présent nous allons vers l’île Maurice, là encore une découverte surement agréable.  Hélas, les jours sur ce bateau diminuent très vite et bientôt nous toucherons l’Afrique du Sud... aussi nous regardons, apprécions, respirons, tout ce qui nous entoure, pour nous en souvenir quand nous serons de retour sur notre petite île paisible.  Mais que de souvenirs nous aurons en mémoire...

Voilà chères amies et amis, les nouvelles des ..voyageurs...  Nous avons dû ouvrir une nouvelle boîte mail sur le bateau, mais je pense qu’en Afrique nous ne pourrons plus communiquer.  Nous rentrons à Nouméa  le 23 mai et nous serons heureux de retrouver nos enfants.  

Recevez toute notre amitié, le bonjour de Claude et moi. Je vous embrasse très sincèrement.    

Monique

Nouméale 13 octobre 2014

Bonjour Shelley,

je veux espérer que vous allées bien, Margaret et Toi ainsi que ta famille. Je me souviens que toutes les deux vous aviez eu des soucis, Margaret à la tête en tombant, et Toi à la cheville.  Comment allez-vous depuis ce temps ?  Je me doute bien que tu dois être toujours "très occupée", je me demande comment tu arrives à "tout gérer". 

Ici tout va bien, ou du moins nous faisons tout pour que cela se passe "pas trop mal"..   je ne suis pas du tout ou presque pas les évènements "politiques, gouvernement...  et autres"  tout est tellement "faux et sale" parfois...   même notre politique locale, nous ferait dresser les cheveux sur la tête si nous écoutions nos élus ...  aussi je t'avoue continuer de "vivre dans ma bulle", c'est égoïste je le sais, mais comme je dis souvent, à nos âges nous n'allons pas refaire le monde...  nous ne sommes qu'une infime goutte d'eau, alors nous essayons d'apprécier les bonheurs vrais, les joies simples, la famille, les enfants, les amis, et les rêves...  qui font partie de "nous"...  

Le temps passe trop vite et m'effraie parfois, aussi il faut absolument vivre intensément chaque instant qui nous est offert, c'est ce que je fais le plus souvent possible.

Le rêve de "croisière" se poursuit, le mois de mars est encore loin, mais avec de la patience nous finirons bien par y arriver.  Et notre plaisir à nous deux est de parler de tout ce qui nous attend et ce que nous ferons durant cette croisière, découvertes, rencontres, et aussi "ne rien faire" ou du moins faire seulement ce qui nous est agréable...

J'ai hâte de te lire "un tout petit mail"...  Claude vous adresse toute son amitié, et moi je vous embrasse Marguerite et Toi avec toute mon affection  

Monique

Nouméale 1er juin 2014

Bonjour Shelley

Pour nous les vacances sont terminées, nous sommes de retour chez nous, mais que de souvenirs inoubliables nous gardons à l'esprit et pour une grande part  nous le devons  aux moments passés avec tes "élèves", tous si agréables, charmants. Vous avez "vous les néo-zélandais" un accueil particulier, une chaleur que vous nous transmettez, j'y pense très souvent, et j'ai fini par comprendre.  Vous vivez dans un pays, un environnement, superbe, même dans les villes, on ne ressent pas le stress de la foule, chacun prend le temps de vivre et alors plus encore dans un endroit comme Tauranga et le Mount  Là c'est le paradis, et j'espère très fort que nous y reviendrons pour nous ressourcer. C'est une nécessité.  Encore Merci pour tout celà.
 
Le séjour à Auckland fut très agréable, mais peut être plus "mouvementé". Nous avons beaucoup marché, la ville, les parcs, un musée, les bateaux. Claude n'ayant passé qu'un temps très court en Nouvelle-Zélande et il y a si longtemps,  était très heureux de tout redécouvrir.  Et puis nous avons fait une balade magnifique, une nuit au lac Taupo, là nous avons penser "geler", tant il faisait froid mais nous avons survécu...  et notre soirée à Napier pour l'anniversaire du beau frère de Diane, j'ai retrouvé quelques personnes que je connaissais déjà , mais tous charmants, et des moments très agréables.  Enfin les derniers jours de retour à Auckland, où nous avons continué de découvrir, et d'être invité...

Le  bonheur de retrouver nos enfants nous fait accepter pleinement la fin des vacances, ils tiennent une si grande place dans nos vies... Mais les voyages et surtout les amis sont aussi des instants de vrai bonheur.  Nous te demandons de transmettre à Marguerite "tout mon amour", et aux amis rencontrés, nos remerciements pour ces moments partagés avec autant de plaisir. Reçois toute notre amitié.  Je t'embrasse sincèrement.   Claude et Monique  

Nouméa, le 1er janvier 2013

Je vous souhaite à TOUS et TOUTES, une BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2013.  Santé, joie, bonheur en famille, et la réalisation de vos souhaits.  Merci pour vos vœux et jolies cartes qui sont encore là dans mon salon devant l'arbre de Noël.  J'espère que vous allez bien, et que cette nouvelle année a bien commencée.
 
Chez nous, avec l'attente d'une dépression cyclonique... qui n'arrive pas...  la soirée s'est bien passée.  Temps très lourd, un peu de pluie en début de soirée, mais agréable dans l'ensemble et à minuit nous avons  admiré les feux d'artifices, des hôtels, des restaurants et aussi des particuliers depuis la rue devant l'appartement.  Les rues en bord de mer sont prises d'assaut par tous les jeunes et moins jeunes, musique très forte, et chants que l'on entend de partout.  Mais c'est une nuit particulière et les gens ont le droit de manifester leur joie.
 
Si tout se passe comme je le souhaite, peut être aurai-je le plaisir de vous rendre visite avant la fin de cette année.  Quel bonheur de vous revoir.

Nouméa, le 20 octobre 2011

Bonjours mes chers amis de Nouvelle-Zélande, et mille pardons pour ces silences qui sont toujours trop longs.
 
J'espère que vous allez bien et que la vie dans votre beau pays est toujours agréable.  Suivant la coupe du monde du rugby, je vois souvent les paysages si beaux de NZ et j'en rêve toujours.
 
Peut être allez vous sourire, car les "femmes biens" ne sont pas fanatiques de sport masculin et bien moi je vous avoue que j'aime assez le rugby et que celà m'intéresse, particulièrement quand les adversaires sont bons.  Nous arrivons à la fin des épreuves et bien que française je souhaite sincèrement que les All Blacks remportent la coupe.   Ils sont les meilleurs joueurs du monde et leur jeu est magnifique.
 
A part celà, notre vie se poursuit sans grands évènements particuliers.  Le temps passe très vite, trop vite et nous devenons vieux un peu plus chaque jour...Mais les rêves de voyages sont toujours présent et la santé n'est pas trop mauvaise, alors souvent je dis "merci la vie".
 
Claude, mon mari, part lundi pour 3 semaines à Paris.  J'aurais aimé partir avec lui, mais c'est un séjour trop court et trop épuisant.  Il est heureux de faire ce voyage,car il a un oncle qui fêtera ses 98 ans dans les derniers jours d'octobre.  Ils s'aiment beaucoup tous les deux et surtout, il est le dernier homme de la famille de Claude de cette génération.   Claude passera aussi beaucoup de temps avec son neveu Guillaume et il pourra faire de longues marches dans Paris, comme lorsqu'il était jeune.
 
Frédérique, ma fille, et Yvan, son compagnon, partent le 30 octobre pour 2 semaines à Singapour et Kuala Lumpur.  Ils vont loger à "Little India"  car l'Inde manque à Frédérique...  mais ils sont conscients que les parents d'Yvan qui vivent en Belgique, sont âgés, aussi ils espèrent pouvoir chaque année leur rendre visite pour 3 semaines.  Ils vont bien et sont toujours des passionnés de la mer, et presque chaque weekend, ils partent tous les deux en dehors du récif et pêchent de très gros poissons, .. que je cuisine de différentes façons... 
 
Stéphane va bien lui aussi, il a dû faire faire des travaux dans son Loft, car au cyclone du mois de janvier il avait eu des infiltrations d'eau, causées par la terrasse de son voisin du dessus.  Mais ce dernier ne voulait rien entreprendre, nous avons donc aidé Stéphane, l'appartement subissait de trop gros dégâts.  Stéphane à logé chez moi le temps des travaux, et cette semaine il va rentrer chez lui.
 
Mon second frère 84 ans, a fait un strock il y a 4 mois et il n'est rentré chez lui que mercredi dernier.  Beaucoup de soins et de rééducation.  Il va mieux mais sa jambe gauche ne le porte toujours pas.   Je lui ai souvent rendu visite dans le centre ou il était hospitalisé, et ses trois enfants s'occupent beaucoup de lui.
 
Nous avons vu que votre saison d'hiver a été très froide, avec même de la neige.  C'était très beau mais je n'imagine pas de vivre un hiver rigoureux.  J'ai été trop marquée par l'hiver que nous avons passé à Paris, il y aura bientôt deux ans.  Heureusement chez nous le temps s'améliore et l'été arrive, parfois trop chaud mais plus agréable à mon goût.
 
Mes chers amis je pense et j'espère toujours venir en Nouvelle-Zélande, mais je n'ai pas de date précise, la vie est trop active et très occupée.
 
Je vous dis quand même "à bientôt", et je vous embrasse avec toute mon amitié.  

Monique

Nouméa, le 20 mai 2011

Pourquoi est-ce que je reste si longtemps sans vous écrire ?   Je n'ai pas de raison sérieuse, je pense à vous très souvent, à Tauranga, et lorsqu'un malheur arrive en Nouvelle-Zélande, j'ai beaucoup de peine et je suis triste, mais voilà, la vie passe bien trop vite, et en prenant des années, il me semble que les jours sont de plus en plus courts.   Je vous espère en bonne santé toutes et tous, et que vous appréciez la vie qui passe.
 
Pour moi, depuis notre retour d' Asie, j'ai été un peu fatiguée.  Je veux toujours trop en faire, et je ne réalise pas que je n'ai plus "20 ans"....  alors les forces sont plus longues à revenir... Nous gardons un merveilleux souvenir de ces vacances, j'ai apprécié cette région, si différente de mon pays, mais pour rien au monde je voudrais y vivre à plein temps.  Trop de monde, de pollution, et les 5 jours que nous avons passés à Batman's Bay chez mes cousins, au retour, m'ont fait comprendre combien la "vraie nature, le calme, et la sérénité"  sont plus importants que les lumières des grandes villes....  Nos enfants qui malgré leur âge sont "toujours nos enfants" ont eux aussi apprécié notre retour, et depuis je les gatte de mon mieux, je cuisine beaucoup et souvent et nous passons de bonnes soirées autour de la table, avec beaucoup de joie et de bons "plats"...je m'occupe aussi d'une dame très âgée, cousine de ma mère, qui est veuve sans enfant.  Je passe des après midi auprès d'elle et lorsqu'elle veut se déplacer, achats, médecins, je la conduis.  Elle est agréable et je l'apprécie.  mais ce qui fait que je suis toujours très occupée, Je pratique régulièrement mon Yoga 3 fois par semaine, ce qui m'aide à mieux vivre...
 
Je n'ai pas de projets de voyage pour cette fin d'année.   Claude, mon mari, ira peut être à Paris en octobre auprès d'un vieil oncle de 97 ans.   Il ne partirai que trois semaines, et pour moi, c'est un voyage beaucoup trop long en un temps si court.  J'attendrai donc l'année prochaine pour faire de nouveaux projets.
  
Frédérique (ma fille) et son ami Yvan, partent pour trois semaines en Belgique en juin.   Les parents d'Yvan sont très heureux de les recevoir.  Ils ont deux filles mais un seul fils.  Hélas ce grand fils...  adore la Nouvelle-Calédonie, le climat et surtout la mer, les iles, et la pêche...   Il dit souvent qu'il ne repartira jamais vivre en Belgique.  Pauvres parents.
 
Monique

Nouméa, le 18 octobre 2010

D'abord, un petit peu sur mon pays. Mon pays " La Nouvelle-Calédonie " est une très petite île située à environ égale distance de l'Australie et la Nouvelle-Zélande. 400 kilomètres de long, 50 kilomètres de large, avec de jolies montagnes, beaucoup de verdure, le versant ouest de l'île est fait de plaines, et de très beaux paysages (j'y suis née)... le versant Est, plus typique, routes et falaises en bordure de mer, cocotiers et végétation tropicale. La plus grosse activité du pays est l'extraction du nickel, mais nous avons aussi un peu d'élevage, de cultures, et surtout un lagon ou abonde le poisson, avec des fonds sous-marin de toute beauté. J'aime voyager de part le monde, tout est fascinant et merveilleux à découvrir, mais je reviens "chez moi" avec toujours le même plaisir.

Je rêve toujours de venir en Nouvelle-Zélande, et particulièrement à Tauranga, hélas, ces derniers temps les projets ont été tout autre, agréables pour beaucoup, mais tristes pour d'autres.  Une chose est certaine, je n'oublie rien de votre si beau pays, mais encore plus que toute la gentillesse de mes amis de N.Z.  J'espère ne pas trop tarder à venir vous voir, car les années passent et la "jeunesse" file de façon effrayante...  mais comme je dis souvent à ma famille "tant que les pieds avancent et que la tête suit"... donc encore plein de projets de vadrouille pour longtemps j'espère. 

Monique