Aujourd'hui nous sommes le lundi 8 août 2022. C'est la fête de Saint Dominique


Facebook

Home » Trucmucheries » Concours de Haïku
 

Concours de Haïku

Haiku Competition (in French)

 

éclats de pensée

épluchant des patates

au-dessus d'une poubelle

Jean Antonini

 

Un champ de blé couleur désert

des vignes vertes

un arbre triste

Pauline

 

Dix dromadaires

jouent aux ombres chinoises

avec le désert

Théo

 

Une gorgée d’eau absorbée

Déferle dans le gosier

Les cellules jubilent

L.Simenot

 

Un matin d’automne

L’ombre verte danse sur la vague

La feuille sur le lac

Philline

 

J'éternue
et perds de vue
l'alouette

Yayu 

 

Regarde, entends, sens

Tout est là autour de toi

Apprends et comprends

L.Simenot 

Le 27ème concours de Haïku est lancé

L’ambassade du Japon vient de lancer le 27e concours de Haïku, respectant ainsi une tradition déjà ancienne auprès des amateurs sénégalais des Belles  Lettres. Ils flirtent avec ce genre agréable et plein de subtilités depuis 1979, date de la première organisation de ce  concours au Sénégal. 

En partenariat avec Air France, les hôtels King Fahd Palace, Radisson Blu et Pullman, l’ambassade du Japon vient de lancer la 27ème édition du concours de Haïku. 

Un communiqué du service culturel de l’ambassade  donne les quelques informations nécessaires pour les futurs candidats à ce concours. 

Il faut d’abord noté que la date limite d’envoi ou de dépôt des poèmes des participants  est fixée au 21 mars 2014. Les poèmes des participants doivent être envoyés ou déposés à la section culturelle de l’ambassade.

 Le temps est ainsi assez limité d’ici au mois de mars, mais il est suffisant pour créer et ciseler ces petites merveilles de poésie. Les prix seront remis aux lauréats en avril 2014. 

Au sujet du Haïku, il est bon de savoir qu’il est le plus court poème au monde et sa particularité est qu’il est composé de trois vers de 5, 7 et 5 syllabes.  « Parmi ses caractéristiques fondamentales, il y a une référence à un objet ou à un événement qui évoque une saison spécifique. Il décrit la nature et les émotions humaines à travers la saisie instantanée d’une expérience vécue ». 

Il y a trente cinq ans que fut organisé, à l’initiative de Son Exellence Sonoo Uchida, ambassadeur du Japon, le premier concours de Haïku au Sénégal, c’était en 1979.  Il est notable, comme le souligne le communiqué du service culturel de l’ambassade, que « cette heureuse initiative a germé sur un terreau fertile ». En effet, chaque année, le nombre de participants ne cesse d’augmenter, passant d’une soixantaine au début à plus d’un millier aujourd’hui. «  Nombre de femmes et d’hommes de culture du Sénégal ont marqué de leurs empreintes la belle histoire du Haïku dans leur pays en l’inscrivant dans son calendrier culturel annuel ». 

 L’édition de l’année dernière a enregistré la participation de 1.102 candidats et le concours s’internationalise puisqu’il y avait 10 nationalités différentes en plus du Sénégal et de la Guinée Bissau pour L’Afrique, la France, la Belgique, la Suisse, la Roumanie et la Pologne en Europe, le Canada, Trinité et Tobago et la République Dominicaine pour le continent américain.  Aujourd’hui, le Haïku est bien perçu comme  « un témoignage vivant des échanges culturels entre le Japon et le Sénégal ». 

 

Article published on http://www.lesoleil.sn/  By   Maurice