Aujourd'hui nous sommes le mercredi 10 août 2022. C'est la fête de Saint Laurent


Facebook

Home » Petites nouvelles » Quelques pas de danse
 

Quelques pas de danse

A few dance steps

 

La monotonie du pas cadencé lui a été insupportable. Une unité du régiment des Grenadier Guards, ces soldats expérimentés qui veillent à la sécurité de la reine d'Angleterre à Buckingham Palace, a rompu l'ennui de sa fonction et s'est laissée aller à la fantaisie, se permettant quelques pas de danse très remarqués des touristes.

Dans le public, un enfant s'étonnait : "avez-vous déjà vu ça avant ?" Et pour cause : l'activité de la garde royale est très réglementée ; ses membres doivent se contenter de rester statiques et inflexibles, à leur poste, deux heures durant.  Cliquez ici pour le clip.

Il est strictement interdit de "manger, dormir, fumer, se reposer, s'asseoir ou se coucher durant le tour de garde", rappelle le Daily Mail, et les gardes ne peuvent effectuer qu'une quinzaine de pas toutes les dix minutes.

DES PIROUETTES RISQUÉES

Mais le 20 août, alors que la reine est dans sa résidence de Balmoral, en Ecosse, un garde enfreint ces règles rigoureuses, et esquisse quelques pas originaux. En effectuant des allers-retours entre son poste de garde et le mur, situé une dizaine de mètres plus loin, il décide d'abord de tourner sur lui-même, et de remuer des hanches.

Il s'essaye à des pas exagérément lents, s'interrompt complètement, genou en l'air, avant de reprendre sa marche avec une vélocité comique. Point d'orgue du spectacle, il ravit les badauds par trois pirouettes "remarquablement élégantes", juge le Daily Mail.

Le chic de cette performance n'a pas été unanimement apprécié, et le ministre de la défense britannique a annoncé, mardi 2 septembre, qu'une enquête était en cours, sans confirmer si les figures réalisées par le garde relevaient de la parodie ou d'une initiative autorisée au préalable.

Interrogée par le Daily Mail, une porte-parole de Buckingham Palace a déclaré que "tous ceux qui ne respectent pas les hautes exigences de l'armée doivent s'attendre en retour à des mesures qui s'imposent".

L'UNIFORME DÉSHONORÉ ?

Cité par The Independant, un homme très remonté commente : "Je suis un ancien membre de la cavalerie, et cet acte donne une mauvaise image de notre régiment. Je ne ferais pas confiance à cette personne si elle était à côté de moi dans une fusillade. C'est un idiot."

Un autre, dans le London Evening Standard, confie également "espérer qu'il soit sévèrement puni" pour avoir discrédité le prestigieux uniforme.

Dans des commentaires d'un avis résolument opposé, plusieurs internautes ont apporté un soutien important au garde dansant, qualifié de "guerrier mystérieux" par le New York Daily News : "C'est un des métiers les plus ennuyeux qui soient dans l'armée britannique, et il a apporté une petite touche artistique, pour divertir le public."

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/