Aujourd'hui nous sommes le vendredi 20 mai 2022. C'est la fête de Saint Bernardin


Facebook

Home » Trucmucheries » Le "Mozart de la variété française"
 

Le "Mozart de la variété française"

The Mozart of French pop music

 

Depuis 50 ans, Michel Sardou roule sa bosse dans l'univers de la chanson. Avec des dizaines de tubes au compteur, il fait partie du panthéon de la musique française. A un tel point que son oeuvre est au centre du film La Famille Bélier, succès cinématographique de ce début d'année 2015.

Click here for a couple of his songs.

Michel Sardou est ce que l'on peut appelle un enfant de la balle. Fils du chanteur et comédien Fernand Sardou et de la comédienne Jackie Sardou, Michel a baigné dès son plus jeune âge dans l'univers artistique. Né en 1947 à Paris, le petit Michel fréquente donc les coulisses des cabarets parisiens. Très tôt, il se passionne pour cet univers. Il faut dire qu'il n'est pas passionné par les études. Il préfère chanter dans les cabarets de Montmartre.

Des débuts difficiles

Grâce à ces célèbres parents, Michel Sardou est surveillé de près par plusieurs maisons de disques, et signe finalement un contrat chez Barclay Records en 1965. Il a tout juste 18 ans et commence à sortir plusieurs 45 tours, passés inaperçus. Il est en effet très dure de se faire une place dans les charts à l'époque tant la concurrence est sévère. Difficile en effet de concurrencer des artistes comme Johnny Hallyday, mais encore plus de s'imposer face à la british invasion menée par les Beatles, alors au sommmet de leur popularité. Toutefois, en 1967, son titre Les Ricains lui permet de se faire enfin remarquer. En effet, ce titre a été censuré par le général de Gaulle en personne, qui apprécie très peu cet hommage aux Etats-Unis alors qu'il vient tout juste de sortir de l'OTAN et qu'il n'a de cesse d'affirmer l'indépendance de la France face à l'impérialisme américain. Malheureusement cette notoriété est très illusoire et en 1969, faute de réel succès, Eddie Barclay décide de résilier le contrat de Michel Sardou, estimant que ce dernier n'est pas fait pour le métier.

Michel Sardou provoque sa chance

Qu'à cela ne tienne, Michel Sardou fonde son propre label avec Jacques Revaux et Régis Talar et enregistre en 1970 son premier 33 tours : J'habite en France. Et c'est un succès. Avec le simple (on ne dit pas single à l'époque) Les Bals populaires, il décroche même son premier n°1 au hit parade. La chanson devient même le quatrième plus gros succès de l'année 1970. La carrière de Sardou est lancée. Sur cet album, il répond également à la censure de son titre Les Ricains avec le morceau Monsieur le Président de France.

Des succès à la pelle

Dès lors, Michel Sardou se met à enchaîner les succès : Le rire du sergent (1971), Le surveillant général (1972), La maladie d'amour (1974), Le France (1975), La Java à Broadway (1977), En chantant (1978), Je vole (1978), Être une femme (1981), Je viens du sud (1981), Les lacs du Connemara (1981), Afrique Adieu (1982), Chanteur de jazz (1985), Musulmanes (1986),... Durant quinze années, Michel Sardou est au sommet de sa carrière. Chacun de ses titres est un succès. Au fil de sa carrière, il a vendu plus de 90 millions d'albums ! A partir des années 1990 il ralentit quelque peu le rythme. En effet, depuis 1990, il n'a sorti que 8 albums contre 17 lors des deux décennies précédentes. Toutefois, cela ne l'empêche pas de rencontrer des succès, notamment avec les titres Putain de temps (1994), Salut (1997), Cette chanson-là (2000), La rivière de notre enfance (2004) ou encore Être une femme 2010 (2010).

Sardou, au panthéon de la chanson française

Michel Sardou est donc un monument de la chanson Française. Pour paraphraser le personnage interprété par Eric Elmosnino dans La Famille Bélier"Michel Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique". Alors bien sûr la comparaison peut paraître exagérée, mais elle résume bien ce que réprésente Michel Sardou pour la chanson française. Il faut dire qu'hormis Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell, ils sont rares à pouvoir se targuer d'une telle longévité.