Aujourd'hui nous sommes le lundi 8 août 2022. C'est la fête de Saint Dominique


Facebook

Home » Trucmucheries » Les personnes bilingues sont de meilleurs amants!
 

Les personnes bilingues sont de meilleurs amants!

Bilingual people are better lovers !

 

Par Emmanuelle Ringot   www.marieclaire.fr   04.05.2015

On connaissait le pouvoir de séduction des accents étrangers, mais saviez-vous que la maîtrise de différentes langues était gage de prouesses sexuelles ?

Vous craquez pour les accents étrangers ? Et si votre sixième sens vous guidait vers les meilleurs amants ? Plusieurs explications possibles : d’abord, les personnes capables de parler et de comprendre plusieurs langues sont plus en phase avec leur cerveau et donc plus à même à comprendre leurs interlocuteurs… et leurs partenaires sexuels.

D’après plusieurs études compilées par le New York Times, l’apprentissage des langues a un effet physiologique sur le cerveau. Ainsi, d’après une étude publiée par l'Académie nationale des sciences et réalisée sur des bébés de 7 mois, le fait d’apprendre plus d’une langue dès la naissance change littéralement la « forme » du cerveau. Une autre étude, menée cette fois-ci par des neuropsychologues de l'Université de Californie, a réussi à prouver que les personnes bilingues avaient moins de chances de développer certaines maladies cérébrales comme la maladie d’Alzheimer. Cette autre étude tient probablement du fait que le cerveau d’une personne bilingue n’est pas le même dans sa forme et également dans son fonctionnement.

Et le sexe dans tout ça ?

Ce sont donc ces différences dans le développement de la pensée qui feraient des personnes bilingues de meilleurs amants ! En cause ? Une plus grande faculté à être plus en phase avec ses sentiments et ceux des autres. Le fait de pouvoir penser en plusieurs langues permet également de se connecter avec la partie du cerveau qui gère les émotions et l’empathie, indispensable pour donner du plaisir à son partenaire. Une conclusion tirée par les cheveux ?  Not so sure ! 

Par Emmanuelle Ringot
www.marieclaire.fr   04.05.2015