Aujourd'hui nous sommes le mercredi 10 août 2022. C'est la fête de Saint Laurent


Facebook

Home » Petites nouvelles » Doit-on avoir peur du virus Zika ?
 

Doit-on avoir peur du virus Zika ?

Should we fear the Zika virus?

 

Depuis plusieurs semaines, les autorités sud-américaines s’inquiètent : le virus Zika s’étend de plus en plus. Mais doit-on avoir peur de cette maladie ?

Un nouveau virus fait la Une des journaux en Amérique du Sud et en Amérique Centrale : il s’appelle « Zika » et son expansion rapide inquiète les autorités. D’après France TV Info, plusieurs médias européens font état de cas de virus identifiés en Europe.

QU’EST CE QUE LE VIRUS ZIKA ?

Le virus « Zika » tire son nom d’une forêt d’Ouganda, dans laquelle on aurait identifié cette maladie pour la première fois en 1947, chez un singe. Le premier cas humain aurait quant à lui été détecté en 1968. Plus récemment, ce virus – transmis par les moustiques Aedes – a été responsable d’une épidémie en Micronésie (2007) puis en Polynésie Française sept ans après. Depuis la fin de 2015, le virus s’est emparé du sud du continent américain, puis de certains pays d’Amérique centrale et de certaines îles. En Martinique par exemple, on compte 47 cas confirmés.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

Question symptômes : la maladie est considérée comme « non mortelle » mais provoque des malformations chez les bébés de femmes atteintes pendant leur grossesse. Ces enfants naissent en effet avec un périmètre crânien inférieur à 33 centimètres et un retard mental. De plus, les malades sont difficiles à identifier : dans presque 80% des cas, « aucun symptôme n’apparaît », a ainsi rapporté le Haut conseil de la Santé publique (HCSP).

Autre problématique : quand ils se déclarent, les symptômes ressemblent en réalité à une grippe (fièvre, maux de tête, courbatures) « avec des éruptions cutanées ». A noter également que ces symptômes se déclarent habituellement « dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique », comme l’a précisé le ministère de la Santé. Dans de rares cas, le Zika peut apparaître sous la forme d’une conjonctivite ou d’un œdème des mains ou des pieds.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS ?

La maladie n’est pas directement mortelle, mais elle peut entraîner « une fréquence inhabituelle de complications neurologiques » type paralysie. Il n’existe pour l’heure aucun traitement ni de vaccin pour endiguer ou prévenir de cette maladie. Le Brésil – terrain fertile pour le virus en ce moment - a annoncé, samedi 16 janvier, avoir mis au point un test pour diagnostiquer en même temps les virus de Zika, du chikungunya et de la dengue.

DOIT-ON S’INQUIÉTER ?

« A l’été 2015, le Haut Conseil de la Santé publique avait décrit un risque réel que le virus se répande en France métropolitaine, où le moustique tigre est implanté dans une vingtaine de départements, notamment en cas de circulation du virus dans les départements français d’Amérique », rappelle Le Monde. Pour l’heure, aucun cas détecté en France, mais plusieurs médias ont fait état de cas reconnus en Europe. Si pour l’heure, il ne faut pas tomber dans la psychose concernant les piqures de moustiques, le ministère de la Santé a diffusé, vendredi, quelques recommandations pour prévenir la dissémination du virus, principalement pour les territoires d’Outre-Mer en contact direct avec Zika. Il est également recommandé aux femmes enceintes d’éviter de se rendre dans les régions infectées.

Par Sara Jore-Pivet

www.marieclaire.fr