Aujourd'hui nous sommes le vendredi 20 mai 2022. C'est la fête de Saint Bernardin


Facebook

Home » Petites nouvelles » 50 Jours a la dérivé
 

50 Jours a la dérivé

50 days adrift

 

3 ados survivent après avoir dérivé pendant 50 jours en mer. Les trois adolescents étaient présumés morts.

Début octobre, trois adolescents âgés de 14 et 15 ans habitant dans les îles Tokelau, dans Pacifique sud, étaient partis en mer à bord d'un petit bateau en aluminium.

Des recherches avaient été entreprises pour les retrouver, mais sans résultat. Ils étaient donc présumés morts.

Mais, mercredi, un thonier a récupéré les trois jeunes qui dérivaient au large des côtes des îles Fidji, soit à 1.400 kilomètres de leur lieu de départ, selon des informations de Radio New Zealand reprises par Le Figaro.

Depuis début octobre, ils n'ont mangé qu'une mouette. Souffrant de  déshydratation et de brûlures, ils seront hospitalisés dès l'arrivée du bateau aux îles Fidji.

Les îles Fidji se trouvent à 1.420 kilomètres de l'archipel de Tokelau, lui-même composé de trois atolls d'une surface de 10 km carrés, rapporte aussi Le Figaro.

Ils avaient quitté l'atoll d'Atafu, dans l'archipel de Tokelau le 5 octobre dernier, à bord d'un petit bateau en aluminium, portés disparus et considérés comme morts, ils ont finalement été retrouvés bien vivants  !

Les secouristes néo-zélandais avaient déployé une vaste opération de sauvetage, mais avaient perdu tout espoir de les récupérer.

Miracle, un petit thonier de pêche qui s'était éloigné de ses zones de pêches à repéré la frêle embarcation "en aluminium" des trois adolescents, Filo Filo, Samuel Perez, tous deux âgés de 15 ans, et Edward Nasau, 14 ans

Depuis 50 jours il avaient parcouru près de 1500 km depuis l'atoll Atafu précise Le Parisien. 

Les trois ados ont été retrouvés maigres, déshydratés et brûlés par le soleil, mais  plutôt en bonne santé relate The Press.

La seule nourriture à laquelle ils ont touché en 50 jours est une mouette qui s'était posé sur leur embarcation, et pour seul breuvage, de l'eau de pluie ... ce qui est rare dans cette région !

Les rescapés ont pu téléphoner à leurs familles qui ne s'attenadient certainement pas à une aussi  bonne nouvelle.

Après un séjour à l’hôpital de Suva, capitale des Fidji, ils rentreront enfin chez eux.

Une histoire incroyable , un miracle que ces enfants aient survécu et que le bateau de pêche soit passé dans cette zone ce jour là !