Aujourd'hui nous sommes le mardi 28 juin 2022. C'est la fête de Sainte Irenee


Facebook

Home » Trucmucheries » Years & Years, série prophétique ?
 

Years & Years, série prophétique ?

A prophetic series

 

Sortie en 2019 et toujours disponible sur MyCanal, la fiction britannique Years and Years mettait en scène la prise de pouvoir en Ukraine par des militaires prorusses, parmi de multiples crises qui ont gangréné l’Europe.

En 2019, « Years and Years » avait frappé le paysage des séries en imaginant des événements catastrophiques qui allaient se produire dans les quinze années suivantes. Une pandémie internationale y était d’ailleurs évoquée sur la fin. Mais le plus glaçant est son anticipation de la crise ukrainienne. Dans la fiction, le déroulé est un peu différent de la situation actuelle : c’est une force militaire ukrainienne prorusse qui renverse le gouvernement en 2022 ou 2023 — la chronologie n’est pas claire à l’écran — et qui « invite » l’armée russe à venir maintenir l’ordre à Kiev. Mais le résultat est le même : une mainmise du régime de Poutine sur son voisin.

Dans « Years and Years » (les six épisodes sont toujours disponibles sur MyCanal) la vague d’immigrés ukrainiens qui se déverse sur les pays européens, et notamment le Royaume-Uni, impacte directement la vie de la famille Lyons, dont les membres sont les protagonistes de la série. Le fils Daniel travaille pour la mairie de Manchester et œuvre en 2024 pour l’accueil de ces réfugiés.

Parmi eux, il rencontre Viktor, jeune gay qui a fui son pays après avoir été torturé puisque l’homosexualité y est devenue un crime selon les nouvelles lois russes. Dénoncé, il sera finalement déporté en Ukraine, ce qui va pousser Daniel à tout faire pour lui permettre de s’échapper et de le rejoindre même de manière illégale.

À l’écran, la question des réfugiés ukrainiens vient exacerber la crise migratoire déjà existante. C’est justement un point qui va devenir essentiel dès les prochains jours dans toute l’Europe. La mère du comédien britannique Maxim Baldry, qui incarne Viktor, est russe, et l’acteur a lui-même passé les sept premières années de sa vie en Russie.

Vendredi 25 février, il a mis en avant sur Instagram des publications de soutien à l’Ukraine, insistant sur le fait que ce n’est pas la Russie qui veut la guerre avec l’Ukraine mais Poutine. « Le plus grand et le plus efficace des mensonges du Kremlin est de faire croire que la majorité des Russes soutient Poutine », peut-on ainsi lire dans un message qu’il a relayé.

Certes, la question de l’Ukraine n’est pas centrale dans « Years and Years », elle fait partie d’une multitude de facteurs qui instaurent le chaos en Europe et dans le monde, de l’accès des extrémistes au pouvoir dans différents pays à une crise économique sans précédent, en passant par une attaque nucléaire des Américains sur un territoire chinois. Cette ligne narratrice renforce tout de même la pertinence du propos de la série qui montre à quel point l’équilibre du monde actuel est fragile, et que tout peut basculer en un instant.

Par Stéphanie Guerrin  Le 26 février 2022 www.leparisien.fr