mar

Aujourd'hui nous sommes le dimanche 27 septembre 2020. C'est la fête de Saint Vincent.


Facebook

Home » Blog » sadfrog le 16 février 2011
 

sadfrog le 16 février 2011

 

J’ai enfin trouvé la baignoire de mes rêves et je l’ai trouvée  chez le garagiste lors de la visite annuelle de ma voiture chez lui pour son WOF. 

Pendant que ma voiture clignotait, roulait, freinait et faisait voir ses parties intimes pour le plaisir du mécanicien, je feuilletais une revue intitulée « Rénovations Maisons » -  c’était ça ou un vieux numéro de « Auto Parade ». C’était un numéro spécial « salle de bains » et il y en avait des pages.

Lorsque j’étais jeune on avait une baignoire à la maison, mais comme il n’y avait pas d’eau chaude courante, il fallait d’abord allumer un feu sous le chaudron pour chauffer l’eau et ensuite transporter des seaux d’eau chaude jusqu'à la baignoire. C’était une affaire très compliquée, une vraie corvée, donc j’étais ravie de découvrir, dans mon premier appartement,  la simplicité de la douche.

Depuis je n’ai vécu que dans des habitations munies de douche, mais tout en rêvant régulièrement d’une baignoire. J’ai un peu honte d’admettre que de temps en temps je choisissais mes petits amis en fonction de l’allure de leurs salles de bains plutôt que de la marque de leurs voitures.

Mais voilà, sur la cinquième page de « Rénovations Maisons » je la vois. Une belle baignoire en forme ondulante qui s’appelle « le Cob ». Les minutes coulent comme l’eau qui déborde de cette œuvre d’art. Je m’extase.  

Le klaxon de ma voiture me ramène à la réalité. Je n’ai pas d’endroit pour mettre cette baignoire.  Je n’ai pas une alimentation en eau régulière. Ce n’est même pas la peine que je regarde le prix.

Je paye le WOF et je pars.