mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Petites nouvelles » L'Artiste
 

L'Artiste

The Artist

 

Night Owl Cinema Showing

When: Saturday 14th February

Where: Mount Drury, Mount Maunganui

What time: The Night Owl Cinema’s atmosphere of fun, food and friends is from 6pm. The movie itself will start at dark between 8 and 8.30pm approx.

How much: Entry by gold coin donation.

What: A French romantic-comedy set in 1927 Hollywood.  An ode to the silent era and black and white film.  George Valentin is a successful silent movie star when the arrival of sound and talking pictures derails his career. At the same time, a vibrant young actress who got her start in the business thanks to Valentin, thrives in talkies and becomes a major star.

Click here  for the traile 

Synopsis et détails

Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour.

9 bonnes raisons d'aller voir ce film

  1. La prestation géniale de Jean Dujardin, prix d'interprétation au Festival de Cannes 2011
  2. Bérénice Bejo, lumineuse
  3. Le pari réussi d'un film muet en noir et blanc à l'époque de la 3D
  4. La rencontre de George et Peppy à l'écran, au cours d'une scène de danse
  5. Le moment où le son surgit, intrusif, étrange, gênant
  6. Le chien du film qui a plus que mérité sa palm dog
  7. Le numéro de claquettes, magistral
  8. Des références (Murnau, Borzage, Vidor ou Chaplin) et de jolis clins d'oeil sans surdose
  9. L'audace de Michel Hazanavicius, cinéaste plus que jamais inventif

Critiques:

* Do you really want to see "The Artist," a movie that's French, black-and-white and silent?

You definitely do. It isn't arty or intellectual, though it is artful and ingenious, and it's the rare crowd-pleaser that never feels obvious or pandering. Film snobs will appreciate the glorious revival of a lost art form, but if you're simply looking for a charming, romantic, endlessly entertaining movie, this is it. "The Artist" isn't just what movies used to be. It's what movies are supposed to be.

* Oser mener à terme un projet aussi fou un siècle après les débuts du cinéma, alors que la révolution numérique est en marche à Hollywood, était un challenge plus qu'improbable. Pouvoir contempler aujourd’hui dans les salles obscures un tel hommage au septième art est une victoire pour les auteurs. Le couple formé par Bérénice Bejo et Jean Dujardin est tout simplement exceptionnel. Grâce à un travail inouï, ces deux acteurs fougueux, comme ressurgis du passé, parviennent à transmettre au spectateur bon nombre de sentiments et d’émotions intemporelles. Et quand bien même cette œuvre souffre de quelques longueurs, elle se révèle un miroir de notre société actuelle. Enfin la reconstitution de l'époque et le final étincelant méritent à eux seuls le détour. Bravo pour les 6 César et les 5 Oscar, dont Meilleur Film dans les deux cérémonies. Du jamais vu pour le cinéma français !

* Un film nostalgique qui nous plonge dans l'Hollywood des années 1920-1930. Une réalisation d'une grande originalité, appliquée, avec une très belle photographie noire et blanche. Jean Dujardin et Bérénice Bejo sont tout à fait convaincants et, décors, costumes et bande-son sont également parfaits. L'histoire est simple mais intéressante et touchante. Et, même si l'on constate quelques baisses de rythme par moment, "The Artist" reste un pari risqué et osé, réussi, rendant un très bel hommage à un cinéma désormais révolu !

Oscars 2012 : le sacre de "The Artist"

Le film français de Michel Hazanavicius, The Artist, est entré dans la légende des Oscars, dimanche 26 février au soir à Los Angeles, en remportant cinq statuettes, dont celle de meilleur film et celle de meilleur acteur pour Jean Dujardin, premier Français à être récompensé dans cette catégorie. La consécration ultime après un parcours sans faute qui lui a valu de nombreux prix à travers le monde, dont six Cesars, sept Baftas, un Goya, trois Golden Globes, quatre Spirit Awards, les "Oscars" du cinéma indépendant.

Jamais un film français n'avait récolté autant de trophées lors de la cérémonie de remise des récompenses annuelles du cinéma américain. Outre la statuette du meilleur film, remis pour la première fois de l'histoire à un film non anglo-saxon, The Artist s'est imposé dans les catégories de meilleur acteur (Jean Dujardin), réalisateur (Michel Hazanavicius), musique et costumes.

Il s'est en revanche incliné pour les trophées de la meilleure actrice dans un second rôle, de la photographie , des décors, du montage  et du scénario original .