Aujourd'hui nous sommes le jeudi 18 août 2022. C'est la fête de Sainte Hélène


Facebook

Home » Petites nouvelles » Exposition Kaminsky
 

Exposition Kaminsky

Ex forger presents his photography

 

Le faussaire Adolf Kaminsky expose ses photographies

L'ex-faussaire Adolfo Kaminsky a été, dans la clandestinité, le pourvoyeur de faux papiers de toutes les luttes du XXe siècle, il expose désormais une œuvre photographique longtemps restée secrète. De la Résistance aux mouvements anticolonialistes, l'ex-faussaire Adolfo Kaminsky a été, dans la clandestinité, le pourvoyeur de faux papiers de toutes les luttes du XXe siècle mais c'est au grand jour qu'il expose désormais une œuvre photographique longtemps restée secrète.

Adolfo Kaminsky est un homme rare. Il dit s’être “contenté” d’appliquer la devise “Liberté, Egalité, Fraternité” apprise à l’école, en rejoignant la Résistance française. Il y devint un spécialiste de la fabrication des faux papiers. Âgé alors de 17 ans, il rentre dans la résistance dans un laboratoire clandestin à Paris où il passe le reste de la guerre à fabriquer des faux papiers d’identité permettant ainsi à des milliers de juifs d’échapper aux persécutions.

 Il avait fait un calcul simple, « Rester éveillé. Le plus longtemps possible. Lutter contre le sommeil. Le calcul est simple. En une heure, je fabrique trente faux papiers. Si je dors une heure, trente personnes mourront... ».

La particularité de « faussaire politique » est d’avoir continué après la Liberation cette activité clandestine. Adolfo Kaminsky enchaîne plusieurs combats pour la liberté de peuples différents, voire opposés. Après la résistance, il aide l’émigration juive vers la Palestine, il s’engage en faveur de la décolonisation de l’Algerie, il vient en aide aux mouvements de libération des pays d’Amérique du Sud et d’Afrique . Il soutient également les anti-franquistes espagnols et les Grecs en lutte contre la dictature militaire « des colonels ». Il fait aussi des faux papiers pour les déserteurs américains qui ne voulaient pas faire la guerre du Vietnam.

Il accepte aussi de faire des faux papiers en France, en 1968 pour Daniel Cohn Bendit afin de lui permettre de prendre la parole à un meeting. Adolfo Kaminsky dit aussi que ce furent les faux papiers les plus médiatiques et les moins utiles qu'il eut à faire de toute sa vie. Mais que c'était une bonne occasion de faire un pied de nez aux autorités et qu'il n'y avait rien de plus poreux qu'une frontière et que les idées, elles n'en avaient pas.

20 nov. 2012 - AFP

To hear Adolf Kaminsky speaking about his work click here.

For a more detailed interview with Kaminsky click here.