mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Petites nouvelles » La neige - c'est mauvais ou bon?
 

La neige - c'est mauvais ou bon?

Snow - good or bad ?

 

Moins de PIB, plus de BIB* !

Tout a commencé samedi matin. Dans la fenêtre de mon navigateur web, les photos et commentaires tombent comme les flocons, ils respirent presque tous la joie de vivre et bonne humeur. Certain(e)s paniquent, certes, mais la poudreuse ne nous ramenait-elle donc pas un peu pas à l'essentiel ?

Bref, tout cela m'a rappelé une anecdote racontée par l'auteur britanique John Grant dans son ouvrage paru en 2009, Co-opportunity. Je traduis :

"En février 2009, l'Angleterre a connu un épisode neigeux comme elle n'en avait pas connu depuis 18 ans. Plus d'une centaine d'écoles sont restées fermées, les parents qui auraient pu aller travailler à pied ou travailler de chez eux ont du prendre leur journée.

Résultat: ce fut le jour le plus drôle de l'année. Les rues étaient pleines de monde, de promeneurs, de bonhommes de neige. Les voisins qui ne se parlaient pas d'ordinaire se mirent à papoter. Certains ont donné des coups de main à ceux qui étaient en difficulté ou empêtrés sous la neige. Dans les parcs municipaux dotés d'un certain relief, les gens utilisaient des sacs poubelles en guise de luge. Partout dans le pays furent organisées des batailles de neige, dont une mémorable orchestrée sur les réseaux sociaux, la "bataille de Trafalgar".

Dans les médias, ce "jour de neige" a été vu comme un contretemps économique fort dommageable. Trois milliards de livres de PIB auraient été perdus. Mais les gens ne s'en faisaient pas ! "Encore trois milliards ?" semblaient-ils dire en ces temps de crise. Car en réalité cette journée leur avait offert ce dont nous manquions tous - un jour où nous pouvions nous amuser en famille, échanger avec d'autres membres de notre entourage. Nous étions tous embarqués dans le même bateau, et il n'y a rien de tel.

Dans les recherches que j'ai conduites par la suite, les participants en ont parlé comme un retour à des moments simples, à un temps où il y avait moins de voitures et où les enfants pouvaient jouer dans la rue. Une époque où le voisin frappait à la porte pour dire "Je vais en ville, besoin de quelque chose?"

Si bien que nous pouvons nous rendre à l'évidence: malgré le confort offert par le fait de posséder une voiture, d'avoir des supermarchés ouverts tous les jours de la semaine, de posséder un micro-ondes et des écrans géants, nous manquons tous de quelque chose. Nous manquons peut être d'une certaine qualité dans nos vécus quotidiens, une qualité qui nous pousserait à changer. Ce jour de neige devrait nous inciter à y réfléchir : sans renoncer à notre confort moderne, nous pourrions retrouver le plaisir de ce que nous avons oublié : les relations de voisinage, la nature, le lâcher-prise, la joie et l'entrain..."

Donc si vous êtes coincés à la maison avec vos enfants et vos voisins, pensez-y. Si vous êtes coincés autre part... relativisez. On peut toujours voir les choses du mauvais côté, ou pas. La neige, c'est mauvais pour la crise, mais ça peut être bon pour nous !

Anne-Sophie Novel / SoAnn sur twitter

*BIB: bonheur intérieur brut

Click here for some more pics of Europe in the snow.