mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Traveller Tips » N'oubliez pas votre cadenas
 

N'oubliez pas votre cadenas

Don't forget your (love)lock

 

Cadenas d’amour  Pont de l’Archevêché

 Locking your luggage is definitely a security measure but if you're in Paris for a romantic interlude then you might find you leave your "cadenas" behind with the multitude of other locks of love on the Pont de L’Archeveche (L’Archeveche Bridge).  

This is the narrowest bridge in Paris where lovers profess their love and then lock a lock on the bridge as a sign of their commitment. Traditionally, the key is thrown into the Seine afterwards.   The original two bridges for this were footbridges, but this one, albeit narrow, is a road bridge.

Lovers started to place their 'love padlocks' on this bridge after the Pont des Arts and the Passerelle Léopold-Sédar-Senghor were cleared of their displays of padlocks in 2010.

The bridge is 68 meters long and 11 meters high and was built in 1828, by the engineer Plouard, for the society Pont des Invalides  For the first 20 or so years it was a toll bridge. It is composed of three arches of stone carrying heights of 15, 17, and 15 meters, respectively. The low clearance of the arches do cause an impediment to river traffic; however, in spite of a municipal decision in 1910 to rebuild it, the bridge was never replaced.

PS: Apparently, if you forget yours, there’s even a guy there that sells locks !

Le pont de l’Archevêché relit le quai de la Tournelle à l’Ile de la Cité. Lorsque vous passez sur ce pont, vous vous retrouvez juste derrière Notre Dame. Mais sa principale particularité est d’avoir des balustrades entièrement recouvertes de cadenas, symbolisant l’amour d’un couple. L’usage veut que la clé du cadenas soit jetée dans la rivière qui coule sous le pont.

À l’instar du pont des Arts, les rambardes du petit pont de l’Archevêché sont, depuis quelques années, elles aussi prises d’assaut par des hordes de cadenas de toutes formes et de toutes couleurs sur lesquels des mots d’amour sont inscrits dans toutes les langues du monde. Il est utilisé depuis 2010 par les amoureux pour y laisser des cadenas d’amour, spécialement achetés et surtout gravés pour cette occasion dans toutes les langues…

Les cadenas d’amour sont un phénomène qui n’est pas spécifique à Paris, en effet plusieurs villes d’Europe ont vu les lovelocks (nom anglais) fleurirent sur leurs ponts : Venise, Moscou, Bruxelles et bien sûr Vérone, ville de Roméo et Juliette.

Construit en 1828 par l’entrepreneur Plouard, le pont doit son nom à l’ancien archevêché de Paris près duquel il se trouvait. Long de 68 mètres le passage du pont fut payant les 20 premières années. Le péage a été racheté au concessionnaire par la ville de Paris en 1850. Le 27 septembre 1911, un autobus de la ligne Jardin des Plantes – Batignolles, percuta le parapet du pont et sombra dans la Seine, l’accident fit 14 morts par noyade.