mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Petites nouvelles » Paralysée par la neige
 

Paralysée par la neige

Snow paralyses France

 

La neige paralyse le nord-ouest de la France

A moins de 10 jours du printemps, des chutes de neige exceptionnelles ont paralysé mardi le nord et l'ouest de la France, provoquant le désordre dans les transports, notamment en région parisienne, et causant la mort de deux personnes en Bretagne et en Normandie.

Météo France a levé mardi soir la vigilance rouge à la neige et au verglas pour la Manche et le Calvados. 21 départements étaient maintenus en vigilance orange.

Les chutes de neige vont se diriger progressivement mercredi vers le sud et l'est. Dans un tiers nord de la France la situation météorologique restait très délicate en raison d'un vent de nord soutenu et des températures négatives attendues dans la nuit pouvant rendre les routes verglaçantes, selon Météo France.

TGV, Eurostar, Thalys suspendus, RER perturbés en Ile-de-France au point que la SNCF a appelé les Franciliens à renoncer à se rendre à leur travail, routes et autoroutes coupées par des congères, naufragés de la route par milliers, en particulier dans la Manche et le Pas-de-Calais, des centaines de voitures patinant dans les grandes agglomérations et à leurs abords, pannes d'électricité : les problèmes de transports ont atteint mardi un niveau inusité.

Le gouvernement a décidé de prolonger de quinze jours la trêve hivernale des expulsions locatives.

Un avion de la compagnie Tunisair transportant 140 personnes a fait une sortie de piste à l'atterrissage à Orly, sans faire de blessés.

En Normandie, la chute de neige a été qualifiée d'"historique" par les météorologues, en raison de son ampleur.

Pour faire face à la "pagaille" engendrée par des "intempéries exceptionnelles", environ 12.400 pompiers et policiers ainsi qu'un régiment de l'armée et 1.000 agents d'ERDF ont été mobilisés par le gouvernement, a annoncé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé "quatre décisions exceptionnelles" pour héberger dans la nuit des voyageurs immobilisés. Des "rames dortoirs" seront ainsi mises à disposition par la SNCF, qui a aussi réservé un millier de chambres d'hôtel. Des gares resteront ouvertes toute la nuit, à Paris, Rouen, Caen et Lille.

Environ 53.000 foyers étaient encore privés d'électricité mardi soir en France, dont 42.600 en Normandie, 6.000 en Bretagne, 3.400 dans le Nord/Pas-de-Calais et 1.000 en Picardie, selon ERDF, qui vise un rétablissement total mercredi soir à 22H00.

Partout, les préfets recommandaient aux usagers de rester chez eux. Les cours ont été annulés pour mardi et mercredi dans plusieurs établissements scolaires.