mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Petites nouvelles » Explosions à Boston
 

Explosions à Boston

Explosions in Boston

 

Attentat de Boston : aucune piste n'est privilégiée

La liesse a cédé la place à l'horreur, lundi 15 avril à Boston. Très exactement 4 heures, 9 minutes et 44 secondes après le départ du marathon de la ville, deux violentes explosions survenues quasi simultanément à quelques mètres de la ligne d'arrivée ont tué trois personnes et en ont blessé plus de cent trente autres dont dix-sept très grièvement. D'après le Boston Globe,un garcon de huit ans figure parmi les morts. Plusieurs des blessés sont aussi des enfants.

"Des blessures qu'on observe d'habitude sur les champs de bataille". C'est en ces termes que CNN décrit lundi 15 avril, les lésions et les plaies que les médecins de Boston s'efforcent de traiter dans les différents hôpitaux de la ville.

La plupart s'en tirent avec des égratignures et des fractures au jambes, mais au moins dix d'entre eux ont dû subir des amputations. "Les bombes étaient manifestement fabriquées pour projeter des éclats d'obus (des shrapnels), selon un expert du terrorisme interrogé après les explosions", indique CNN sur son site Internet. Un policier de Boston a affirmé que "dans les engins explosifs il y avait des clous, des fermetures Eclair et des rasoirs".

Aucune revendication reçue 

Aucune arrestation n'a eu lieu pour l'instant et aucune revendication n'a été reçue. "Nous interrogeons plusieurs personnes", s'est contenté de dire le chef de la police locale, Edward F. Davis, lors d'une conférence de presse.

Les talibans pakistanais, liés à l'attentat raté à la voiture piégée de Times Square en mai 2010, ont nié mardi toute implication dans ces deux explosions meurtrières. "Nous sommes en faveur des attaques contre les Etats-Unis et ses alliés, mais nous ne sommes pas impliqués dans cette attaque", a déclaré leur porte-parole.

Au moins deux pistes étudiées

Au moins deux pistes sont, pour l'heure envisagées par les enquêteurs, ont déclaré des responsables sous le sceau de l'anonymat. L'une d'elles s'appuie sur le jour choisi pour ces explosions : celui du Patriots'Day, qui correspond aussi au dernier jour pour les déclarations d'impôts – éléments qui tendraient vers la piste d'un attentat commis par des extrémistes de droite américains, comme des militants anti-impôts. L'autre théorie possible serait celle d'un attentat islamiste. Le fait qu'il y ait eu deux explosions quasi simultanées rappelle les "modèles" d'attentats prônés par le magazine Inspire, publication consultable sur Internet qui émane d'Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA).

Le Monde.fr avec AFP

Sur les lieux des explosions, à Boston, lundi.   Crédits : AP/Charles Krupa