Aujourd'hui nous sommes le mercredi 10 août 2022. C'est la fête de Saint Laurent


Facebook

Home » Petites nouvelles » Un défilé hors norme
 

Un défilé hors norme

An extraordinary parade

 

Mode: un défilé hors norme depuis 25 ans en Nouvelle-Zélande

Wellington accueille depuis 25 ans un défilé de mode hors norme, où les mannequins présentent non pas des robes ou des pantalons, mais des "sculptures mobiles", costumes spectaculaires créés avec les tissus les plus précieux et les objets les plus banals.

  • "C'est basé sur l'art, ce n'est pas un défilé de mode traditionnel", explique Suzie Moncrieff, qui a lancé cet événement devenu en 25 ans une institution dans le calendrier de la capitale néo-zélandaise.
  • "World of WearableArt" (le monde de l'art portable), qui se déroule chaque année sur deux semaines à l'automne, a pour mission de "décrocher l'art des murs et de le poser sur le corps humain", ajoute-t-elle.
  • Ces "tenues" ne sont pas des robes mais des sculptures mobiles, insiste Suzie Moncrieff. Les 158 modèles présentés cette année, oeuvres de plusieurs costumiers ou artistes, défilent lors d'un spectacle de deux heures, auquel participent 2.000 figurants, plus "Cirque du soleil" que défilé haute couture.
  • La créatrice Gillian Saunders a récupéré des milliers d'étiquettes plastiques figurant sur les paquets de pain de mie pour créer trois mini-jupes multicolores en clin d'oeil aux années 60.
  • Plus spectaculaire, une femme transformée en insecte géant, une robe salle-à-manger (où l'on reconnait du papier peint, un fauteuil en cuir et une pendule) et une autre à deux-têtes. La jupe d'un manequin est un circuit de chemin de fer, où un petit train avance au gré des mouvements de la jeune femme.
  • Les participants à cette manifestation annuelle font ensuite carrière dans la mode mais plus souvent dans le secteur des costumes de spectacle, notamment pour le cinéma.