Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Petites nouvelles » Trois jours de deuil national
 

Trois jours de deuil national

3 days of national mourning

 

A l’initiative du ministre de l’Intérieur Jan Jambon, en accord avec le Premier ministre Charles Michel, un deuil national de trois jours a été décrété dès ce mardi après-midi. Il durera jusqu’au 24 mars inclus. Vers 16 heures ce mardi, une circulaire en ce sens a été envoyée aux diverses autorités du pays (gouvernements, gouverneurs, bourgmestres, présidents d’assemblée).

Ce témoignage de compassion envers les victimes et leurs proches consiste en la mise en berne des drapeaux nationaux sur tous les bâtiments publics. Les entités régionales, communautaires, provinciales et communales sont invitées à se joindre à cet hommage.

Le dernier deuil national, avec mise en berne des drapeaux, a eu lieu à l’occasion du décès de la reine Fabiola et a duré 7 jours (du 6 au 12 décembre 2014). En 2013, un hommage national d’un jour avait eu lieu à l’occasion du décès de Nelson Mandela. En 2012, un jour de deuil national et deux jours de mise en berne des drapeaux avaient été décrété lors de l’accident de car à Sierre. Par contre, il n’y avait pas eu de deuil national lors de l’attentat au musée juif de Bruxelles, ni à l’occasion de l’attaque place Saint-Lambert à Liège.

www.lesoir.be  

Une double explosion a eu lieu ce mardi matin à l’aéroport de Zaventem. Vers 8 heures, deux explosions retentissent à Brussels Airport. Selon des témoins sur place, des tirs auraient d’abord été entendus dans le hall des départs de l’aéroport avant qu’une personne ne lance des cris en arabe et qu’on entende deux explosions.

14 personnes sont décédées et 96 sont blessées, selon un bilan toujours provisoire. Un sinistre ballet de corbillards a évacué les dépouilles des victimes toute la matinée.

Un engin explosif découvert sur place. Plus tard dans la journée, un nouvel engin explosif a été découvert à l’aéroport et a été rendu inoffensif par les démineurs. Ces bombes contenaient des clous ou des vis, ayant pour objectif de faire le plus de dégâts possibles.

Après qu’une double explosion a provoqué à 8 h la fermeture de l’aéroport de Bruxelles, mardi 22 mars vers 8 heures, une autre explosion s’est produite à 9 h 11 à la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen de la capitale belge. Deux attentats « aveugles, violents et lâches » qui ont fait « de nombreux morts »et des blessés graves, a confirmé le premier ministre belge, Charles Michel.