Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Petites nouvelles » A partir de 40 ans, 3 jours de travail seulement
 

A partir de 40 ans, 3 jours de travail seulement

After 40, 3 days work a week

 

APRÈS 40 ANS, IL NE FAUDRAIT TRAVAILLER QUE 3 JOURS

Une étude aurait démontré que réduire sa semaine de travail à trois jours à partir de l'âge de 40 ans rendrait plus efficace et performant.

Travailler moins pour être plus performant ? C'est ce qu'annoncerait une étude de l'université de Keio au Japon, récemment publiée dans la revue Melbourne Institute Worker Paper Series

Qui n'a pas rêvé de réduire son temps de travail dans la semaine pour mieux profiter de sa vie "Out Of The Office" ? Au-delà d'avoir plus de temps pour soi, travailler trois jours par semaine lorsqu'on entre dans la quarantaine serait bénéfique pour plusieurs raisons. En effet, à partir de 40 ans, les performances cognitives deviennent moins performantes. L'idée serait donc de les solliciter à fond, mais moins longtemps. L'étude se base sur des tests cognitifs qui regroupent la mémoire, la lecture à voix haute, le raisonnement, la perception. Réalisée en Australie auprès de 3000 hommes et 3500 femmes de plus de 40 ans durant leurs activités professionnelles, elle révèle que les capacités cognitives accroissent au fil des heures avant de décroître d'un coup.

L'étude a ainsi observé de meilleurs résultats de concentration et de performance pour les travailleurs qui enregistraient entre 25 heures et 30 heures de travail. Pour ceux qui auraient dépassé ce nombre d'heures, la fatigue et le stress étaient au rendez-vous pour les rendre moins efficaces. L'étude va même plus loin : les capacités intellectuelles des personnes travaillant environ 55 heures par semaine seraient semblables à celles des retraités et des chômeurs, donc des personnes moins stimulées au quotidien. 

Selon le Professeur Mc Kenzie à l'origine de l'étude :

Le travail peut être une arme à double tranchant car il peut stimuler l'activité cérébrale, mais les longues journées de travail peuvent causer de la fatigue et du stress qui endommagent potentiellement les fonctions cognitives. 

Il précise aussi qu'un temps de travail adapté qui tient compte des capacités de chacun permettrait de mieux maintenir les fonctions cognitives des employés de plus de 40 ans en deuxième partie ou en fin de carrière, et ainsi optimiser leurs performances.

Une étude qui ne s'accorde en rien avec le fameux "travailler plus pour gagner plus", ni avec l'âge de la retraite repoussé. Néanmoins, on retient l'idée que travailler trois jours par semaine aide à rester au top de ses capacités. Si l'on angoisse moins pendant trois jours de travail, c'est peut-être aussi parce qu'on a en tête la perspective qu'on aura plus de temps libre. Ce qui peut aider à travailler vite et bien en un temps record...

Par Katia Fache  9.5.16

www.marieclaire.fr