Aujourd'hui nous sommes le mercredi 15 novembre 2017. C’est la fête de Saint Albert.


Facebook

Home » Petites nouvelles » Paris part à la chasse aux rongeurs
 

Paris part à la chasse aux rongeurs

Paris is on a rat hunt

 

Ils grouillent aux pieds de la Tour Eiffel. Dans la capitale française, les rats prolifèrent au point que la mairie a lancé des opérations "coup de poing" contre les rongeurs, une action qui ne fait pas l'unanimité. La capitale française a décidé de fermer ou a déjà fermé plusieurs espaces verts afin de mener une opération de dératisation.

NUISIBLES. La ville de Paris va mener une opération coup de poing contre les rats dont le nombre ne cesse de croître au cœur de la capitale. Ainsi, pour lutter contre "l'augmentation récente de la présence" de ces animaux, la municipalité a fermé ou va fermer plusieurs espaces verts pour y disséminer des appâts. Le célèbre parc du Champ-de-Mars qui abrite la Tour Eiffel fait partie des lieux concernés. Selon Georges Salines, chef du service santé de la mairie de Paris interrogé par l'AFP, les rats prolifèrent lorsqu'il y a "abondance de nourriture" et "de l'eau et des endroits pour faire des terriers". Outre le problème des déchets qui attirent les animaux, "les nourrisseurs compulsifs" de pigeons sont également pointés du doigt. En effet, le pain utilisé par ces personnes aurait largement contribuer à faire exploser la population de rats dans les rues de la capitale. Mais au-delà de l'aspect sanitaire, Georges Salines estime que la présence de ces rongeurs apporte également une "nuisance visuelle" qui pourrait dégrader l'image de Paris.

Une opération contestée

Mais cet avis n'est pas partagé par tout le monde. En effet, une pétition a même été mise en ligne afin de lutter contre la dératisation. Celle-ci, qui n'hésite pas à évoquer un "génocide des rats" a recueilli plus de 21.000 signatures à l'heure où nous écrivons ces lignes. L'expert de la lutte contre les nuisibles, Pierre Falgayrac, déplore de son côté un "terrible manque de culture de notre société" sur les rongeurs. Citant le dessin animé Ratatouille, où un rat devient chef d'un célèbre restaurant parisien, il note : "Dans les autres dessins animés, le rat est toujours présenté sous un jour négatif. Il faut que le rongeur soit réhabilité dans l'inconscient collectif". Cependant, l'opération de dératisation devrait malgré tout se poursuivre.

Article paru sur www.sciencesetavenir.fr  le 20 décembre 2016