mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Blog » sadfrog le 24 novembre 2021
 

sadfrog le 24 novembre 2021

 

Je viens de relire «  La Malade Imaginaire », une pièce de Molière que j’aime particulièrement, et dans laquelle j’ai joué autrefois.

L’expression « la langue de Molière » est une autre façon de désigner la langue française. L’origine de cette phrase provient de la coutume d’attribuer à chaque grande langue le nom d’un auteur célèbre associé à son pays. Par exemple, en anglais on dit la « langue de Shakespeare »; pour l’espagnol, c’est la « langue de Cervantès » (l’auteur de Don Quichotte), et ainsi de suite.

En France, c’est le comédien et auteur de pièces de théâtre du 17e siècle Jean-Baptiste Poquelin, mieux connu comme « Molière », qui a donné son nom à la langue française. Ses comédies ont connu un succès fou à l’époque et il est devenu une véritable « star » à la cour du très célèbre roi de France, Louis XIV, le Roi-Soleil.

L’expression « langue de Molière » est apparue après sa mort, alors que ses pièces sont jouées dans toutes les grandes capitales européennes. À la même époque, la langue française devient aussi la « langue de la diplomatie » en Europe, pour souligner le fait qu’elle est alors parlée par tous les diplomates, familles royales et nobles du continent.

Cependant, Molière n’est pas le seul grand auteur associé à la langue française ; on dit parfois « langue de Voltaire », ou « langue d’Hugo » (pour Victor Hugo, l’auteur des « Misérables »).