Aujourd'hui nous sommes le jeudi 18 août 2022. C'est la fête de Sainte Hélène


Facebook

Home » Petites nouvelles » La plus grave crise en 65 ans
 

La plus grave crise en 65 ans

Biggest crisis in 65 Years

 

Au Japon, des milliers de morts et la crainte d'un drame nucléaire

La menace d'un nouvel accident nucléaire continue de planer sur le Japon. « Je considère que la situation actuelle, avec le séisme, le tsunami et les centrales nucléaires, est d'une certaine manière la plus grave crise en 65 ans, depuis la Seconde Guerre mondiale », pour le Japon, a déclaré le Premier ministre Naoto Kan dimanche.

Au surlendemain du séisme (9 sur l'échelle de Richter) et du tsunami qui l'a suivi, le bilan officiel est de 3 000 morts. Près de 600 000 personnes ont été évacuées.

Après l'explosion samedi d'un premier réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima, l'inquiètude s'est aggravée. Des problèmes sont apparus dans les centrales d'Onagawa et de Tokai.

Le séisme semble avoir déplacé l'île principale de l'archipel nippon de 2,4 mètres, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

Le coût pour les assurances pourrait atteindre 34,6 milliards de dollars, selon une estimation initiale publiée par AIR Worldwide, spécialiste de l'évaluation du risque.

« La France va tirer les enseignements utiles des événements au Japon », a affirmé le Premier ministre français François Fillon à l'issue d'une réunion interministérielle qui s'est tenue à Matignon en fin de journée.

10 000 morts, bilan non officiel dimanche midi

A midi (heure française) ce dimanche, le premier ministre japonais Naoto Kan a déclaré que le Japon vivait sa « plus grave crise depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ».

Dans préfecture de Miyagi, le chef de la police locale a estimé que le nombre de morts serait supérieur à 10 000. Dimanche après-midi, près de 600 000 personnes avaient été évacuées selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha)

De nouvelles images du tsunami (dans la ville de Miyako) ont été mises en ligne ce dimanche. En début d'après-midi ce dimanche, le site internet de la télévision NHK a dressé ce bilan humain :

  • .Plus de la moitié des quelque 17 000 habitants du port de Minamisanriku, dans la préfecture de Miyagi, ont disparu. La plupart des maisons ont été emportées par le tsunami. Seul un hôpital a résisté à la vague, et quelques bâtiments en béton.
  • Toujours à Miyagi, les décès de 244 personnes ont été confirmés. Le bilan dans cette préfecture pourrait dépasser les 800 morts car plusieurs centaines de corps restent non-identifiés. Sur une plage de Sendai, principale ville de la préfecture, 2 à 300 corps ont été découverts.
  • 200 l'ont été sur la côte de la ville de Higashi-Matsubara. La police recouvre maintenant les cadavres. Dans deux autres villes de Miyagi, quelque 200 corps ont été transportés dans des gymnases pour être identifiés.
  • Dans la préfecture voisine d'Iwate, les morts de 298 personnes ont été confirmées. Le bilan va dépasser les 500 morts. La ville de Rikuzentakata a presque entièrement été détruite. Les Forces d'autodéfense y auraient trouvé entre 300 et 400 corps.

If you don’t understand the above, use the translator button, or, better still,

take lessons, take a class with Shelley,  learn French in Tauranga !