mar

Aujourd'hui nous sommes le jeudi 20 janvier 2022. C'est la fête de Saint Sebastien


Facebook

Home » Petites nouvelles » "Ça me met les crocs"
 

"Ça me met les crocs"

 

Sébastien Chabal, le phénomène marketing du rugby français, fait le bilan d'une année marquée par de lourdes désillusions, notamment la non-sélection du joueur du Racing Métro pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. A 34 ans, il répond aussi à tous ceux qui le considèrent fini.

Quel bilan tirez-vous de votre année 2011 ?

Une année riche en émotions et une année compliquée. En équipe de France, le Tournoi des six nations se déroule mal avec une défaite en Italie (22-21), et c'est moi qui trinque avec cinq autres joueurs. Il fallait que des têtes tombent et j'en ai fait partie. Comme d'habitude. Il y a ma non-sélection pour la Coupe du monde. Et avec mon club, le Racing Métro, on perd bêtement en demi-finale du Top 14 contre Montpellier (26-25). Et je n'avais jamais connu un tel enchaînement de soucis physiques : j'ai eu autant de blessures en un an qu'en quatorze ans de carrière. Pour couronner le tout, j'ai "chopé" tous les virus de la terre !

Aujourd'hui, je n'ai aucune rancœur ni rancune contre personne. Je suis quelqu'un qui regarde rarement derrière et qui ne pleure pas sur son sort. Je pense que le rugby m'a donné beaucoup plus qu'à d'autres. Et ça suffit à mon bonheur.

Beaucoup pensent que je suis fini, que je ne suis plus qu'une image et que je suis là pour faire joli au Racing Métro. Ça me met les crocs. Ce n'est pas le cas, je vous l'assure.